Chaque année, la Société met en place un programme de conférences publiques et gratuites afin de mieux faire connaître la cathédrale. Elle propose des sorties et visites à ses membres.

Le programme des conférences
Les sorties et voyages

Le programme des conférences

Au fur et à mesure des années, le programme de conférence de la Société s’est imposé comme une véritable référence scientifique. Des chercheurs de premier plan viennent faire part de leurs réflexions et de leurs découvertes, souvent avant même leur publication. De grands noms comme la relève scientifique des universités françaises, allemandes, suisses s’y présentent, dans des domaines variés touchant tous à la cathédrale : historiens, historiens de l’art, archéologues, mais aussi théologiens, musicologues… En mars 2015, nous avons ainsi été les organisateurs du colloque scientifique du Millénaire des fondations de la cathédrale.

Depuis la rentrée 2017-2018, le programme est réalisé en collaboration avec la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame. Les conférences ont lieu en moyenne une fois par mois d’octobre à juin. Elles durent une heure à une heure trente, séance de questions publiques incluse, et ont lieu salle du Münsterhof, 9 rue des Juifs. Les conférences sont publiques, gratuites et commencent à 18h.

Télécharger le programme des conférences 2017-2018.

Le public, toujours attentif, de la Société.

Les sorties et voyages

La Société propose des visites réservées à ses membres, toujours guidées par des spécialistes.
Nous mettons en place des sorties à Strasbourg même plusieurs fois par an, à la cathédrale ou dans les églises médiévales de la ville, les musées, expositions… Une à deux fois par an, nous visitons une ville d’Alsace ou des régions limitrophes, et nous organisons des excursions plus lointaines sur plusieurs jours.

Lors de la saison 2017-18, notre sortie d’automne nous a emmenés à Metz. Pour notre sortie de printemps, nous sommes partis à Colmar. En mai, notre voyage annuel avait pour destination Sarrebruck, Aix-la-Chapelle, Trèves et Luxembourg. A chaque fois, nous étions accueillis et guidés par des historiens passionnés. Dans les musées et institution de Strasbourg, nous avons pu découvrir l’exposition de documents anciens sur la cathédrale à la médiathèque André-Malraux, l’exposition « Néogothique ! » à la Bibliothèque nationale universitaire… A la cathédrale, nous avons pu accéder comme chaque année aux parties hautes et (re)découvrir les tapisseries de la vie de la Vierge, mais aussi retrouver sous la houlette de notre Président d’honneur, Jean-Paul Lingelser, les traces laissées par un siècle et demi de Protestantisme, et découvrir le nouveau film 3D présenté aux visiteurs de l’horloge astronomique, avec un bel exposé de Pierre Julliot.

Durant la saison 2018-2019, nous continuerons notre découverte des parties hautes de la cathédrale, mais nous irons aussi à la rencontre d’un autre édifice strasbourgeois, l’église protestante Saint-Pierre-le-Jeune. Cet édifice mérite toute notre attention à plus d’un titre. Son histoire s’insère dans celle de notre région puisqu’elle fut tantôt catholique, tantôt protestante et servit même de lieu de culte aux deux confessions pendant plus de deux siècles. S’inscrit dans le même registre la restauration dont elle fut l’objet après l’annexion de 1870, sous la férule de Carl Schäfer dont les réalisations firent débat en leur temps.  Classée au titre des monuments historiques depuis 1862, elle recèle des joyaux de grand prix : trois des quatre galeries à arcades de son cloître remontent au XIe siècle ; ses chapelles, sa voûte sur croisée d’ogives et sa cuve baptismale retiennent l’attention pour la finesse de leur réalisation. En outre, deux éléments lui valent une notoriété certaine : elle est dotée d’un jubé qui cherche son pareil en Alsace, cependant que les fresques néogothiques qui décorent sa nef fascinent au point d’être l’objet de restauration depuis 2013. Une visite en français aura lieu le 29 septembre avec le pasteur Philippe Eber ; une visite en allemand est prévue le 7 octobre avec le Professeur Klaus Nohlen.

Notre sortie d’automne le 13 octobre nous emmènera à Sélestat et Molsheim. La matinée commencera avec la visite de la bibliothèque humaniste de Sélestat, restaurée de 2014 à 2018 sous la direction de l’architecte Rudy Ricciotti. M. Braeuner Gabriel, président de l’Association des Amis de la Bibliothèque humaniste de Sélestat, est prévu pour nous servir de mentor sur les traces de Beatus Rhenanus et des ouvrages manuscrits et imprimés des XVe et XVIe siècles. Nous visiterons ensuite sous la conduite de la doctorante Camille Demange les églises de Saint-Georges et de Sainte-Foy, deux édifices emblématiques de la ville. Nous gagnerons enfin Molsheim où la journée s’achèvera par la visite guidée de la chartreuse sous la conduite de Raymond Keller, président de l’Association des Bénévoles de la Chartreuse de Molsheim.

Les visites sont exclusivement réservées aux membres à jour de leur cotisation. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter.

Une visite de la tour de la Cathédrale.

Une visite de la tour de la Cathédrale.